<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:52:44 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Monseigneur Émile Grouard

Mission St-Charles, avec le presbytère en arrière et l'église sur la gauche. La mission fut fondée à Dunvegan en 1867 par le père Christophe Tissier, des Oblats. Photographie datant de 1899.

Émile Jean Baptiste Marie Grouard est né à Brûlon, France, le 2 février 1840. Il demeure en France jusqu'en 1860, date où il s'aventure à traverser l'Atlantique pour se rendre à Quéveb afin d'étudier à l'Université Laval. Il rejoint les oblats de Marie-immaculée et, en 1862, est accueilli au sein de l'Église catholique comme prêtre. Grouard va consacrer sa vie et sa carrière à être missionnaire dans le nord de l'alberta. Il va tout d'abord à Fort Chipewyan puis se déplace plus à l'ouest en Athabasca et le pays de Riviêre-la-Paix. Il passe son temps à la mission Notre-Dame-des-Victoires à Lac La Biche, St. Charles à Dunvegan, et St-Robert sur les bords du Petit lac des Esclaves. Ultérieurement, l'Église le nomme évêque, puis, plus tard en 1910, vicaire apostolique de la région d'Athabasca.

Grouard était un promoteur des arts et de leurs applications spirituelles. À son retour d'Europe en 1877, il ramène une presse à imprimer à la mission de Lac La Biche et oeuvre à la production de textes religieux, qu'il traduit en langues cris et Chipewyan. En 1884, il paint l'iconographie de l'église de la mission St-Charles à Dunvegan. L'on peut encore voir des éléments de son oeuvre originale dans l'église restaurée du site historique de Fort Dunvegan.

L'impact de Grouard sur les peuples du nord de l'Alberta est solide, il a donné 60 ans de sa vie à leur service par le moyen de l'Église catholique. Il a aussi laissé sa marque sur le processus de création de traité. Pensant que cela améliorerait leur condition, il a encouragé les peuples des Premières nations de la région à accepter le traité, et était présent lors de la signature initiale du traitét 8 au Petit lac des Esclave en été 1899.

En 1923, Monseigneur Grouard a publié ses mémoires intitulées "Souvenirs de mes soixante ans d'apostolat dans l'Athabasca Mackenzie,". Il est décédé huit ans plus tard, le 7 mars 1931, sur le rivage du Petit lac des Esclaves, dans la ville qui porte son nom.

Tombe de l'évêque Émile Grouard.

[précédent] [après] [de nouveau au dessus]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the Aboriginal history of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.