hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 20:13:36 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Top Left Corner

Top Right Corner

Top Right Corner
Home Top English | Français Sitemap Search Partners Help
Home Bottom
  • Home
  • Land of Opportunity
  • Settlement
  • Rural Life
  • Links
  • Resources
  • Contact Us!
  • Heritage Community Foundation
  • Heritage Community Foundation Logo

Le Heritage Trails sont présentés de courtoisie CKUA Radio Network et Cheryl Croucher

CKUA Radio Network logo

Visit Alberta Source!

Government of Alberta

Government of Canada

 

Markerville

Le personnel d’interprétation à la maison Stephansson presentent l’histoire fascinante du périple migratoire de la famille de lslande aux États Unis et ensuite au Canada. L'établissement de la communauté islandaise de Markerville se fait avec les mêmes goûts et buts du vieux pays. Leur dévouement à la littérature et à l'éducation distingue les colons de Markerville d'un grand nombre de leurs voisins.

Par conséquent, les écoles rurales sont les premières institutions qui sont établies à Markerville ; non seulement ont-elles une fonction éducative, elles sont aussi le centre de rencontres sociales. L'organisation « Icelandic Ladies' Aid » est fondée en 1891 à Calgary et sert d'appui aux épouses des hommes qui étaient en train de leur construire des maisons à la nouvelle colonie. Une congrégation Luthérienne existe depuis 1900, mais le manque de fonds et des divergences d'opinion religieuses font que le premier pasteur est démis de ses fonctions en 1909. Finalement, l'église ne sert que pour les occasions spéciales ou pour les fêtes religieuses.

Stephan G. Stephansson, poète et chef de file de la communauté, avait fondé une Société culturelle islandaise au Dakota du Nord, appuyant une philosophie libérale de la religion et des arts et basée sur la recherche du savoir comme méthode principale pour atteindre une existence satisfaisante. En 1892, les colons de Markerville établissent la société littéraire « Ithunn », 16 ans avant d'avoir même une église. En fait, contrairement à bien d'autres communautés de colons, l'église de Markerville n'est pas le centre de la vie communautaire.

Les colons font, comme en Islande, se rencontrant après une journée de travail pour discuter des sujets politiques ou religieux et pour partager leur passion pour la littérature. Les lundis, les colons apportaient leur lait à la crèmerie et empruntent des livres de leur bibliothèque. C'était la tradition dans les familles islandaises de se réunir autour du poêle, et pendant que les hommes lisaient à haute voix, les femmes filaient ou tricotaient la laine que les enfants avaient cardée.

L'évènement social le plus important de Markerville avait lieu une fois par an, le 2 août, alors que la fête nationale islandaise était célébrée avec un pique nique au village, qui attirait les familles des milles à la ronde.

Entre 1900 et 1914, avec l'arrivée d'émigrants américains et scandinaves, la proportion de gens d'origine islandaise baisse tranquillement. La construction de routes et de ponts augmente la communication avec le monde extérieur. L'agriculture devient une activité plus commerciale et les cultivateurs de la grande région sont desservis par la crèmerie de Markerville. Tout ceci apporte des avantages économiques et sociaux, mais les pratiques culturelles islandaises et l'utilisation de la langue dépérissent en conséquence.

Pour écouter les Chemins du patrimoine , vous avez besoin du lecteur RealPlayer, disponible gratuitement sur le site de RealNetworks: Cliquez ici pour télécharger le RealPlayer de Real Networks.
  • La crèmerie de Markerville - L'initiative de M. C.P. Marker en 1902, écoutez Dorothy Field qui explique l'histoire de la crèmerie de Markerville, un lieu historique.
    (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter
  • La maison Stephansson: Première partie - Stephan Guthmundarson Stephansson était un poète de renom avant de venir à Markerville, Alberta. Écoutez l'histoire de Stephansson et de sa petite maison de ferme près de Red Deer. (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter
  • La maison Stephansson: Deuxième partie - La maison familiale des Stephansson à Markerville, Alberta, s'agrandit avec la famille, pièce par pièce. La maison Stephansson est maintenant un lieu historique.
    (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter
  • La maison Stephansson: Troisième partie - Écoutez à l'histoire de la maison Stephansson et son architectural unique, de ses couleurs vives à ses huit paratonnerres!
    (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter
  • La maison Stephansson: Quatrième partie - Il a été dit de Stephan G. Stephansson qu'il était le Shakespeare de l'Islande. Écoutez quelques uns des poèmes de Stephansson, et apprenez-en sur cet homme.
    (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter

Voir aussi:

[haut] [Retour][Un nouveau départ] [Des Albertains aventureux] [Premières nations et colons]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the history of settlement in Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.