hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:46:06 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Top Left Corner

Top Right Corner

Top Right Corner
Home Top English | Français Sitemap Search Partners Help
Home Bottom
  • Home
  • Land of Opportunity
  • Settlement
  • Rural Life
  • Links
  • Resources
  • Contact Us!
  • Heritage Community Foundation
  • Heritage Community Foundation Logo

Le Heritage Trails sont présentés de courtoisie CKUA Radio Network et Cheryl Croucher

CKUA Radio Network logo

Visit Alberta Source!

Government of Alberta

Government of Canada

 

Charles Ora Card, 1839-1906.

Fondateur de Cardston, Alberta.

Charles Ora Card de Cardston, Alberta, ca. 1890 à 1906.

Né à New York en novembre 1839, fils de Cyrus Card et Sarah Tuttle, Charles Ora Card passe une bonne partie de son enfance à travailler sur la ferme familiale dans l'État de New York. Quand sa famille se joint à l'Église mormone en 1856, ils traversent le pays en charrette pour se rendre à Salt Lake City. En 1860, Charles Card déménage à Logan, où lui et sont père s'adonnent à l'agriculture et gèrent une scierie. Lors de sa vie à Logan, Card acquiert des connaissances dans le domaine de la construction de routes et de canaux. Pendant plusieurs années il fait des études et obtient un diplôme en affaires, mais revient à Logan où il devient de plus en plus actif dans la communauté - enseignant à l'école locale, et ayant le poste de superintendant du Logan Tabernacle et du Logan Temple.

En 1852, l'Église mormone introduit la polygamie de même qu'un certain nombre d'autres théologies et règles sociales de vie. Quand le Congrès des États-Unis passe la Loi Edmunds en 1882, celle-ci rend effectivement la pratique du mariage multiple illégale. À cette époque, Charles Card a déjà deux épouses, Sarah Jane Birdneau (m. 1867) et Sarah Jane Painter (m. 1876). La nouvelle loi impose de lourdes amendes aux polygames, déclarant illégitimes tous les enfants issus de telles relations, et mettant fin à l'Église mormone en tant qu'entité corporatiste, envoyant près d'un millier de mormons en prison. Peu de temps après Charles Card épouse ses troisième et quatrième femmes, Zina Presendia Young (m. 1884, fille de Brigham Young) et Lavinia Clark Rigby (m. 1885). Il est arrêté pour polygamie. Card parvient à échapper à la détention préventive et envisage d'aller au Mexique pour échapper à la persécution quand ses aînés le persuadent d'aller au Canada. À l'automne 1886, Card voyage vers le nord et éventuellement choisit de s'installer dans le sud de l'Alberta, région qui, pense-t-il, possède tout ce qui est nécessaire pour une colonisation réussie: un approvisionnement d'eau abondant pour l'irrigation, du bois accessible, et une riche réserve de charbon. Ce qui attire davantage Card à ce lieu particulier est sa proximité avec la réserve des Gens du Sang où, il espère, ses frères mormons pourront poursuivre leur oeuvre missionnaire. Content de son sort, Card retourne dans l'Utah et met en place un petit groupe de colons qu'il guide jusqu'à ce qui est aujourd'hui Cardston en Alberta.

D'ici 1891, il y a presque 400 mormons installés et vivant à Cardston et les environs. Tandis que la secte mormone continue de voyager vers le nord pour trouver un refuge religieux, sa présence dans le sud de l'Alberta porte parfois à la controverse. Card et ses premiers colons mormons doivent faire face à une opposition féroce, non seulement de la part de la presse locale, mais aussi de beaucoup de politiciens. L'opinion publique est largement galvanisée par les reportages faisant état du conflit entre l'Église mormone et le gouvernement au sud de la frontière. Cependant, les mormons s'avèrent être d'habiles colons ayant du talent pour l'agriculture et les techniques d'irrigation du sol. Résultat, la nouvelle communauté mormone va bénéficier du soutien du gouvernement fédéral d'Ottawa à condition qu'elle renie la pratique de la polygamie. En 1888, des leaders mormons, incluant Card lui-même, se rendent dans l'Est, à Ottawa, pour demander l'autorisation de faire venir leurs familles multiples au Canada, mais leur requête est rejetée. En 1890, l'Église mormone abandonne officiellement la polygamie et les tensions se dissipent quelque peu pour la nouvelle communauté mormone.

John A.Woolf, Henry L. Hinman et Charles Ora Card de Cardston, Alberta, ca. 1900.

Au préalable, Charles Card est venu au Canada cherchant un refuge temporaire pour lui et ses camarades mormons, espérant retourner dans l'Utah une fois que les relations entre l'Église mormone et le gouvernement fédéral se seront apaisées. Par contre, en 1890, la colonisation mormone dans le Sud-Ouest albertain est tellement réussie que les dirigeants de l'église demande à Card de s'implanter définitivement dans la région. En 1895, l'Alberta Stake est créé, et Card devient son premier président, servant de conseiller spirituel et chef de la colonie. Le nouveau président est connu pour son pragmatisme et sa spiritualité, et ses sermons hebdomadaires font souvent références aux soins du bétail, aux affaires, à la bonne gestion du cheptel de vaches laitières et aux récoltes. Durant ses sept années de présidence, il a servi de guide spirituel et temporel pour des milliers d' ouailles éparpillées sur une large région.

Card s'est avéré être aussi un entrepreneur astucieux. Lors de la seconde vague de l'immigration mormone à la fin des années 1890, il fonde la Cardston Company Ltd., une compagnie à capital action destinée à rassembler assez de capital pour stimuler l'essor économique et le business dans la région de Cardston. La nouvelle compagnie contribue à établir une minoterie, une fromagerie, une entreprise de battage et une scierie. L'objectif suivant de Card est de parvenir à un partenariat entre l'Église et l'Alberta Irrigation Company à l'extérieur de Lethbridge afin de construire un système d'irrigation qui puiserait l'eau de la rivière St. Mary à un endroit près de la frontière des États-Unis et la transporterait jusqu'aux terres arides entourant Lethbridge. Card a la charge de réaliser la part de l'Église dans ce projet, mais il joue aussi un grand rôle en alléchant les mormons américains pour qu'ils viennent s'installer dans le sud de l'Alberta afin de cultiver les terres maintenant bien irriguées par le nouveau canal. En fait, beaucoup acceptent les terres en tant que paiement partiel pour leur travail de construction du canal. Le projet est complété en 1900, et à ce moment, l'afflux continuel de colons mormons en provenance des États-Unis, alléchés par la conduite spirituelle et économique de Card, fait que l'on va devoir établir de nouvelles colonies à l'extérieur de Cardston. Ce qui a pour résultat la fondation de plusieurs nouvelles villes telles que Magrath, Stirling et Raymond.

Vue de Cardston, Alberta en 1904.

Vers 1991, la communauté mormone dans le sud de l'Alberta comprend 18 communautés et a près de 10000 paroissiens.

Card a non seulement initié une entreprise économique coopérative, mais il a aussi contribué au développement d'un système d'irrigation sophistiqué qui a permis l'agriculture intensive. Il a aussi créé une présence mormone distincte dans les Plaines en inspirant de solides liens culturels, sociaux et religieux parmi ses frères. En 1902, sa santé s'est détériorée et l'Église l'a relevé de ses fonctions. Peu de temps après, il est retourné à Logan, dans l'Utah, où il est resté jusqu'à sa mort en 1906.

Pour écouter les Chemins du patrimoine, vous avez besoin du lecteur RealPlayer, disponible gratuitement sur le site de RealNetworks: Cliquez ici pour télécharger le RealPlayer de Real Networks.

  • Les chemins du patrimoine: Cardston - Sachez en plus à propos de l'histoire de certains des premiers colons mormons de l'Alberta qui se sont établis à ce qui est de nos jours Cardston.
    (disponible en anglais seulement)
    Lire | Écouter

Nous recommandons aussi ces ressources extérieures:

The Diaries of Charles Ora Card: The Canadian Years, 1886-1903 Cet article est un résumé du livre de A. A. Den Ott, publié auparavant dans le Canadian Historical Review - Volume 76, Number 2 June 1995.

[haut][Retour] [Premières nations et colons] [Un nouveau départ] [De nouvelles communautés]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the history of settlement in Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.